Chauffage à bois : est-ce l’option la plus écologique ?

chauffage à bois

Le chauffage forme un besoin essentiel au sein du ménage. De ce fait, il détient une part importante dans les dépenses énergétiques. Néanmoins, plusieurs alternatives sont, de nos jours, disponibles afin de limiter ces dépenses ainsi que les impacts écologiques. Parmi les modes de chauffages promouvant l’énergie renouvelable se trouve le chauffage à bois.

Les points notables du chauffage à bois

Le principal avantage du chauffage à bois sur le plan écologique est le fait qu’il soit renouvelable. Ces dernières années, cette filière s’est caractérisée par une organisation notable ainsi qu’une transparence. Ces éléments assurent la replantation des arbres à chaque fois qu’on les coupe. De ce fait, leur exploitation ne devrait pas impacter négativement les ressources disponibles.

Plusieurs labels et certifications assurent cette durabilité. Nous pouvons notamment citer le NF bois de chauffage.  Il existe des forêts qui se particularisent par une gestion durable. Cela label est valable pour différentes formes de combustibles notamment les bûches, le bois compressé, les plaquettes, les granulés, et autres.

Par ailleurs, il ne contribue pas à la propagation de l’effet de serre. Si à une époque, le chauffage au bois était considéré comme une grande source de pollution, grâce aux innovations apportées, ce n’est plus le cas.  Le bois consomme du CO2 moins qu’il ne propage dans l’environnement lors de sa combustion. De plus, le rejet en CO2 du bois est 5 fois moins comparé aux émissions de C02 de l’électricité, 12 fois moins que le fioul, et 6 fois moins que le gaz.

Comparé à l’électricité et le gaz, il se distingue par l’économie qu’il assure. Ainsi, il serait intéressant d’investir dans ce type de chauffage pour un projet durable.

Les différents modes de chauffage

Sur le marché, vous pouvez accéder à différents types de chauffage. En l’occurrence, on peut y trouver le poêle à bois. Disponible en poêle à granulés et poêle à bûches, cette option se présente comme très économique. Même s’ils sont assez coûteux, ils sont plus rentables comparés aux autres modes de chauffage. Pour avoir plus d’informations sur le poêle à bois, parcourez le site https://www.poele-a-bois.net/.

Par la suite, la chaudière à bois forme une autre alternative. Il convient surtout aux grandes habitations qui se situent surtout dans les zones rurales. Cet appareil est prisé étant donné sa capacité à assurer le chauffage de toute la maison.  Tout comme les chaudières à granulés, il est même possible d’obtenir de l’eau chaude sanitaire.

Comment réduire la pollution menée par le bois ?

Suite à la combustion de particules fines, le chauffage au bois peut conduire à la production de polluants atmosphériques comme le monoxyde de carbone, l’oxyde d’azote, et autres. Néanmoins, des solutions sont disponibles pour limiter ces émissions.

La première option serait d’opter pour des matériels performants. La plupart des propagations des polluants sont issues des inserts, des cheminées, des poêles à bois qui manquent de performance. C’est d’ailleurs pour apporter une amélioration à ces équipements que sont nées les différentes aides financières pour la rénovation énergétique.

Pour protéger au maximum l’environnement, il est de mise de choisir du bois labellisé gestion durable ainsi que des équipements performants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.