Prêt immobilier : les critères retenus par la banque pour l’accorder

Contracter un crédit immobilier est une démarche incontournable lorsqu’on a pour projet de devenir propriétaire. C’est pourquoi il faut savoir absolument les différentes conditions des banques pour accorder ce type de prêt. Cet article propose quelques idées pratiques permettant de bénéficier de cette offre tout en négociant le taux d’intérêt.

Avoir une situation financière stable

Avant d’accorder un crédit immobilier, les banques ont tendance d’évaluer minutieusement le profil de son client, à commencer par sa situation financière. Celle-ci fait partie des critères principaux sur lesquels les organismes de prêts s’appuient avant d’octroyer un prêt à un particulier. Si ce dernier possède des revenus peu élevés, alors qu’il dispose d’un apport personnel remarquable, cela représente un atout pour demander un prêt bancaire.

Sinon, il est impératif d’utiliser une calculette crédit immobilier gratuit pour savoir si on est solvable ou non. Aussi, la banque aura plus de facilité à octroyer un prêt immobilier si l’emprunteur est un salarié en contrat CDI. Cette situation financière lui rassure la capacité future à rembourser le montant prêté. Cependant, la demande ne sera pas accordée si l’emprunteur possède une interdiction bancaire.

Avoir un taux d’endettement inférieur à 33 %

Le taux d’endettement ne doit pas dépasser les 33 % si on projette de demander un crédit immobilier auprès de sa banque. En effet, la capacité d’endettement compte énormément lors de la préparation du dossier. D’une manière générale, ce critère inclut la somme des impôts, les différentes assurances souscrites et les prêts déjà remboursés et ceux qui sont encore en cours de remboursement. Le loyer à payer mensuellement influe également le calcul du d’endettement.

Les banques additionnent toutes ces charges afin de pouvoir mesurer le taux d’endettement du demandeur de prêt. À noter que la capacité d’endettement permet aux organismes prêteurs de définir le coût des mensualités ainsi que la durée de l’emprunt.

La durée de l’emprunt et l’état de santé de l’emprunteur

La durée du prêt est souvent comprise entre 10 et 25 ans, en fonction de la capacité de remboursement mensuel et son taux de prêt. Il est à savoir qu’un crédit plus long offre la possibilité de régler des mensualités moins importantes. Par contre, les taux accordés resteront moins avantageux. Plus le crédit est long, plus il devient trop cher.

En ce qui concerne l’état de santé de l’emprunteur, celui-ci est indispensable pour que la banque puisse accorder un prêt immobilier. C’est la raison pour laquelle il est impératif de souscrire une assurance emprunteur pour faciliter les démarches d’une demande de ce genre de crédit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *